Week-end à Auckland

Le samedi suivant notre petite semaine dans le Coromandel, nous reprenons la route d'Auckland afin d'y retrouver Audrey, Yus et Phil (le frère de Yus) qui passaient justement par là.
Eux, reviennent de 2 semaines dans le Northland qui est, paraît-il, magnifique.
Ca fait 6 mois que j'ai pas vu Audrey : aaaaaaaaaaaaah, les retrouvailles comme vous pouvez l'imaginez !!!
En plus, aujourd'hui, c'est mon anniversaire (yupi), je fête mes 27 ans, et c'est vraiment très chouette de pouvoir le fêter avec des amis, même, voire surtout, au bout du monde !

Lire la suite...

On a un van !


Eh oui, après 3 jours de recherches complètement éprouvantes, on a finalement trouvé un van !
Non, en fait, on a trouvé le van en très peu de temps et c'était le deuxième qu'on avait eu l'occasion de voir.
L'heureux élu est un Toyota Hiace super Custom modèle 1990 gris (enfin, ça dépend des routes qu'on prend !).
Nous l'avons acheté à 3 Françaises qui venaient de terminer leur trip de 4 mois en Nouvelle-Zélande, il a déjà bien bourlingué le bonhomme.
Depuis le temps, nous l'avons un peu aménagé à notre sauce, rajouté une étagère, déballé nos sacs dans les caisses sous le lit, etc !
C'est notre petite maison (dans la prairie) désormais et c'est vrai qu'on s'y attache assez vite à ces petites bêtes-là !


Rangitoto, j'aurais ta peau !

Après la journée de repos de la veille, on a décidé de s'activer un peu le popotin en ce mercredi.
Il faut dire que ça fait 1 semaine qu'on est arrivés à Auckland et on commence un peu à tourner un rond comme des poissons dans leurs bocaux dans les rues de la ville. Un petite escapade nous fera le plus grand bien !

Destination ? Rangitoto, le grand, le haut, le fameux volcan né il y a 600 ans après quelques années d'explosions successives au beau milieu de la baie d'Auckland.

Lire la suite...

Photos d'Auckland

<object width=

Nouvelles des derniers jours

En vrac ces derniers jours, nous avons fait notre demande de numéro IRD à la poste, c'est le numéro qui nous permettra de travailler (because on paie des taxes !), nous avons découvert le *super*marché, beaucoup marché dans les rues d'Auckland, visité, dormi et bronzé.

Lire la suite...

Le Hold-up du Supermarché

La mission du jour: trouver un supermarché décent, cad avec des trucs à manger dedans.

Hier, on a pas mal vadrouillé dans Auckland et pas un supermarché en vue. Il y a bien sûr des trucs genre ça s'appelle des « smart market », « convenience store » ou encore « superette » mais en fait ils vendent des boissons énergétiques, de la flotte à 4$ et des chips, encore des chips et divers junk food (yupi).

Trouver un supermarché genre un « Monop' » bien fourni avec du vrai manger, c'est un peu comme trouver une autoroute en Vendée, c'est chaud. Finalement, il s'avère que les « Monop' » néo-zélandais sont planqués dans les zones résidentielles donc pas vraiment dans les endroits où l'on a cherché auparavant.

Le « Monop' » néo-zélandais s'appelle « New World » et même que tu peux mettre un mug Starbuck dans ton caddie, top classe. Plutôt bien achalandé, mais on voit clairement que les habitudes alimentaires sont différentes. C'est simple, tout les produits qui nous parlent sont plutôt pas mal assez cher, en fait. Ceux estampillés « French », « française » ou à consonance vieille Europe, définitivement hors budget :).

Exemple flagrant, le fromage... Je passe évidemment les pâtes de cheddar, edam mono-bloc honteusement appelés « cheese ». Dès qu'on commence à taper dans les produits fromagers plus élaborés genre Camembert (et encore j'ai des doutes), bleu, etc... Là, c'est carrément du hold-up. Palme d'or du hold-up fromager en super marché néo-zélandais revenant à l'ossau-irati (basque) fleuretant avec les 16$.

Pour finir, le manger est difficilement quantifiable en terme de thunes ici. On mange par exemple du sushi à 23$ (9 euros pour 2 personnes) en quantité plus que raisonnable alors qu'une bouteille de flotte 50 cl va te coûter 4$.

Premier jour en terre néo-zélandaise

Et voilà, on y est !
On y est, on y est, on y est...
Pincez-moi, je rêve ! Pour être honnête, j'y crois pas vraiment !!
Mais une autre réalité m'attend pour le moment : porter les 25 kilos qui m'entourent pour arriver à notre backpacker.
On prend le bus qui va de l'aéroport au centre de la ville. On descend à un arrêt qui n'est malheureusement pas tout prêt de notre hôtel, on doit même passer sur un pont qui surplombe l'autoroute et il y a beaucoup de vent aujourd'hui !
On arrive enfin à l'auberge mais dans notre chance inouïe, il est 13h15. Or, les horaires de bureaux sont de 9h à 12h puis de 14h à 19h. Bingo !
Campbell, le manager arrive enfin et nous explique tout. Nous sommes dans un dortoir mixte de 5 lits.
Après une bonne douche et un bon lavage de dents bien mérités, on sort explorer les environs.
On se laisse guider par la Sky Tower qui domine le centre-ville, difficile de la louper !
En se baladant, on tombe sur une BNZ et on leur demande quels papiers on doit fournir pour ouvrir un compte !
Là, c'est branle-bas de combat dans la banque : "Oh, mais on vous ouvre un compte tout de suite, si vous avez un passeport et votre permis de conduire !". Devant tant d'engouement, on se laisse emporter et hop, on a ouvert un compte et on a même reçu une carte de paiement chacun, en une demi-heure !
On continue notre balade et on tombe sur Queen Street, la rue principale de Auckland et on comprend vite pourquoi !
Il y a toutes les grandes boutiques de fringues, téléphones, banques et surtout beaucoup beaucoup de monde !
On finit dans un petit centre commercial près des docks et on achète notre carte sim.
Si jamais vous voulez nous envoyer un petit texto, notre numéro est le 0064 (code NZ) 21 032 2194. ;)
Finalement, on commence à bien ressentir la fatigue, on décide de rentrer à l'auberge et d'essayer d'acheter à manger sur la route. Je dis bien essayer, car comme vous le lirez plus tard, on ne tombe que sur des magasins hyper chers et pas très bien fournis...
On arrive à l'hôtel vers 18h30 et à 19h, je m'allonge, et à 19h02, je dors comme un bébé loutre. Jérôme me rejoint 30 minutes plus tard et ne fait pas mieux.
Pfiou, sacrée poursuite !


Petits points notés :
1/ Passage piéton :

  • Il faut appuyer sur un bouton aux passages piétons, sinon le petit bonhomme rouge ne s'affiche pas. Une fois appuyé, on entend un bip qui signifie "c'est pas encore bon". Puis quand c'est vert, il y a un autre son !
  • L'attente aux passages piétons est très longue et le temps de passage vraiment très court. Le bonhomme se remet à clignoter en rouge quand on a à peine traversé la moitié de la rue !!!
  • On n'est pas encore habitué à la conduite à gauche, et du coup, on regarde toujours du mauvais côté aux passages piétons, je pense qu'on aura un accident avant la fin du voyage...


2/ La culture du van :

  • Il y a vraiment une culture du van de marque japonaise ici, on voit partout des petits vans dans la ville que ce soit des véhicules utilitaires ou personnels.