Une semaine dans le Northland

Voilà, on a enfin quitté Kerikeri ! Après 4 mois et demi, ça fait un peu bizarre !
Mais bon, on y repasse bientôt, donc c'est pas grave !
Direction le nord, première étape : Mangonui, où on mange le fameux Fish & Chips dont on vous avait déjà parlé !
Le lendemain, on se dirige vers la Karikari Peninsula où se trouve la plage paradisiaque de Matai Bay.


On passe quelques jours sur la péninsule à jouer aux cartes, aux dés et à faire des siestes aussi.
Malheureusement, le temps est encore trop froid pour qu'on puisse se baigner (ou alors, on est encore trop frileux, au choix !)
Puis, on sort de la péninsule, pour se ravitailler et on traverse le Northland en direction d'Ahipara, célebre ville de surf où des scènes du film "The Endless Summer" ont été tournées. Ahipara se trouve aussi être la fin de la Ninety Mile Beach qui remonte la côte jusqu'à la pointe Nord de la Nouvelle-Zélande (Cape Reinga) et où les voitures peuvent rouler (et s'embourber) librement. Du coup, c'est un peu dangereux de se balader sur la plage, on a un peu peur de se faire faucher par un 4x4 !
Puis après un court passage par Whangaroa, retour à Kerikeri ce vendredi pour aller faire un tour sur Internet (bah oui, ça nous manque, on est des geeks !) et faire un check du courrier !

Départ avancé...

Salut les jeunes,

Une petite note pour vous dire que, ça y est, enfin, nous quittons aujourd'hui Kerikeri pour prendre la route des vacances.
Nous avons avancé notre départ de 2 semaines car il n'y a plus beaucoup de travail dans la région pour l'instant, Jérôme n'a pas travaillé pendant 2 semaines et même si j'avais encore mon travail, mon salaire ne nous sert quasiment qu'à amortir le coût de la semaine (location, nourriture, essence).
Du coup, on a décidé de partir plus tôt du camping (yahooooooo), comme le temps est moins froid, c'est donc dans notre van immaculé (qu'on a briqué à fond en 2 jours...) on va lentement amorçer notre descente vers le Sud de l'île du Nord.
Pour le moment, on va rester une semaine dans le Northland, notre région actuelle parce qu'on attend du courrier au camping qui doit arriver cette semaine. C'est en quelques sorte un faux départ, mais on va en profiter pour se reposer et croiser les doigts pour que le temps ne soit pas trop pluvieux !

A bientôt les pirates !

L'homme du jour !

L'homme du jour c'est qui ? C'est Jérôme !!
Qui utilise ses jours de chômage a très bon escient puisque outre le fait qu'il me cuisine des petits plats dans la journée, il a également réparé un élément indispensable du van.
L'auto-radio fonctionne parfaitement à nouveau !
Je ne sais plus si je vous avais raconté que l'auto-radio sautait régulièrement, parfois quand on montait sur la marche à l'arrière, le son revenait et avec le premier nid de poule, il s'évanouissait...
C'est fini tout ça, Jérôme a démonté la marche et a simplement replacé le fil puis remonté la marche.
Voilà, ôde à Jérôme le nouveau Dieu de la musique dans le van !

Une journée en mer !

Lundi matin, 8h, j'arrive au travail et mon boss me dit :
"Pas de travail aujourd'hui, on va faire un tour en bateau."
Moi : "Hein, quoi, t'es sûr ?" (Genre, il est pas en train de me mener en bateau justement...

Lire la suite...

A la découverte de la Kauri Coast

Ce week-end, Jérôme ne travaillait pas et le soleil devait être au rendez-vous, du coup, j'ai pris un Day Off samedi et on a pris la route pour découvrir la côté ouest du Northland qu'on avait pas encore visité !

Lire la suite...

Et ça continue encore et encore...

Certains m'ont dit la dernière fois que la loose aussi prenait des vacances, malheureusement, je pense que cette année, elle a pris ses vacances en Nouvelle-Zélande.
En effet, vendredi, je pars au travail et très vite la pluie commence à s'abattre sur mon orchard et donc, sur moi.
Au bout de 2 heures, Jérôme revient me chercher et effectivement, devant le déluge, je cède. On verra demain...
On décide de passer en ville faire quelques courses puis on rentre au camping.
Sur le chemin du retour, on entend un "clac" qui vient de la boîte de vitesse et juste après plein de voyants s'allument sur le tableau de bord...
What the... ??
On continue et 2 minutes plus tard, je regarde le tableau de bord pour essayer de comprendre et là, je vois l'indicateur de température qui est très très très (trop haut) !!!
JERÔME, ARRÊTE-TOI !!!!!
Arrêt d'urgence sur le parking le plus proche et on attend, aux aboies.
On laisse le moteur refroidir et on regarde ce qu'il se passe. On comprend assez vite ce qu'il s'est passé quand on voit que la courroie du ventilateur a pété...
Le ventilateur ne jouant plus son rôle, le moteur a vite fait de chauffer !
Du coup, on attend que le moteur refroidisse pour remettre de liquide de refroidissement.
Le mec de la boutique en face vient nous voir et nous explique la vie, le monsieur était ingénieur en aéronautique, ah oui, effectivement, il doit savoir ce qu'il fait. Il nous dit de mettre de l'eau a un endroit qui n'est pas celui où en met d'habitude, du coup, on le croit, les yeux fermés, on met de l'eau.
C'est bon, on est prêts à rouler jusqu'au garage le plus proche, c'est seulement à 5 minutes, mais bon, on est pas très rassurés.
Et à juste titre, parce que dès le premier rond-point, on a plus de frein...
La pédale est toute dure, obligé d'utiliser le frein à main, aïe...
Dernier virage, on est dans la bonne rue, mais le parking du garage est en montée, génial...
Finalement, on reste garé au milieu de l'allée et notre garagiste terminera la manoeuvre, en spécialiste...
On lui explique que la courroie a pété et qu'on a plus de frein, on se demande si c'est pas parce qu'on a mis de l'eau au mauvais endroit ? (petit rappel, on est nuls en mécanique...).
Finalement, au bout de 3 heures d'attente, au moins 3 centimètres d'ongles rongés et environ 5 pipis, le garagiste nous apprend que la courroie est changée et qu'il en a même ajoutée une autre (car normalement, il y en a 2, une en sécurité, ah bah, oui, forcément...). Et que si on a plus de frein c'est parce que l'alternateur est hors service (d'une manière ou d'une autre, il est relié à cette courroie), et que l'alternateur recharge un truc dans le système de freinage.
Enfin, bref, youpi, tout va bien. Ca fera 100 dollars, merci...

Whangarei ou la journée maudite !

Vous savez tous que j'ai un rapport plus ou moins intime avec notre amie commune, j'ai nommé La Loose...
Eh bien, j'imagine que samedi dernier, la Loose a dû vous laisser tranquille car elle s'est claiement abattue sur nous la saligote !
Le week-end dernier, je n'ai pas travaillé car une tempête était annoncée sur le Northland. A la place, on a décidé de se faire plaisir et d'aller à la "ville"'.
La ville, c'est Whangarei, 45 000 habitants (étalé sur des kilomètres, évidemment), et un tout petit centre-ville.

Lire la suite...

Le courant passe...

Depuis quelques semaines dans le van, c'est la r-évolution !
En effet, un pote de camping nous a prêté une prise éléctrique pour nous relier au réseau d'éléctricté des caravanes, et la lumière fût !
Ca paraît rien comme ça, mais nous, ça nous a radicalement changé la vie !
Plus besoin de poireauter dans la cuisine en attendant que les ordi/appareils photos/iPods/etc... rechargent.
Du coup, on peut même se regarder des films et des séries sans avoir peur que l'ordi se décharge trop rapidement, on le met sur secteur !
Par la même occasion, on s'est inscrit au vidéoclub local... Finies les soirées déprimées dans le camion, maintenant, on est quasiment* à la page niveau ciné et séries !

  • Je dis quasiment parce qu'en fait, le mardi, c'est 1 dollar la location pour la semaine mais pour les films qui ne sont plus en nouveauté...


Bref, voilà, on est branchés et heureux !
A bientôt !

Le point sur les kiwis

Salut la compagnie !

Juste un point rapide sur notre situation professionnelle !
Jérôme est toujours chez Ker!fresh mais de justesse, 5 gars se sont faits choppés en train de fumer de la mari et ont été virés sur le champs (ah, ah). Heureusement, Jérôme et un autre gars avaient été séparé de cette équipe la semaine précédente, ouf, sinon, je sens qu'il aurait été mis dans le même panier :S
En plus, son boss est assez content et il lui a promis qu'il allait essayer de les garder aussi longtemps que possible.
De mon côté, j'ai persisté chez les tailleurs, et maintenant ça va beaucoup mieux.
J'abats pas des tonnes de bases, parce que je suis toujours lente, mais au moins j'aime bien ce que je fais, et je suis fière de faire du bien aux arbres (appelez-moi Belle des Champs...).
Les premiers jours, il faisait un temps magnifique, malheureusement, depuis le week-end dernier, on a beaucoup plus d'eau, mais c'est très changeant, on peut mettre son k-way et cramer 2 heures plus tard.
Cependant, grâce à la pluie, les températures sont plus douces, donc bon, on s'adapte !

Voilà, sinon rien de neuf, on a hâte d'être au mois de septembre pour reprendre la route !
On commence à en avoir assez de Kerikeri mais bon, l'argent vous savez ce que c'est :)
De toute façon, on veut rester dans le Nord tant que c'est l'hiver, on veut pas avoir plus froid !

Voilà les niouzes !
A la prochaine !

Du kiwi, on en voulait, on en a eu !!!

Comme prévu, Kerry m'a recontacté à propos du pruning et son chéri a effectivement besoin de quelqu'un supplémentaire, youpi !
Lundi, je l'appelle et il me dit que je peux commencer dès le lendemain.
Donc aujourd'hui, c'était ma première journée de travail.
Le point positif, c'est qu'il fait super beau, le point négatif, c'est que c'est affreux, Maman, je veux pas y retourner !!!
En fait, c'est un vrai bordel ces arbres-là... Ca pousse comme du chiendent, c'est affreux !
En gros, Juliano, mon boss, Brésilien, très très sympa, il fait la taille a proporement parlé. Il coupe les branches trop vieilles et fait le tri.
Nous, notre boulot consiste a nettoyer derrière lui les branches coupées et celle qui ne servent à rien, puis à attacher les bonnes branches, celles qu'on veut garder à des cables métalliques (pour pas que le vent les emporte). Il faut qu'il y ait assez d'esapce entre chaque branche pour qu'elle puisse se développer correctement sans s'étouffer les unes les autres.
En gros, c'est un puzzle grandeur nature.
On doit transformer la forêt amazonienne en rangées bien rangées !!!!
Bref, on verra combien de temps je tiens, ptetre que ça vient avec le temps !
Jérôme de son côté, continue dans les orchards de kiwis aussi, il fait toujours aussi beau, c'est cool !

A l'ombre des clémentiniers

Salut les jeunes !

Alors voici la suite de nos aventures.
Après une dizaine de jours à cueillir des clémentines avec Guillaume, il s'est vu proposé un contrat de pruining de kiwis pour 2 mois, et c'est donc Jérôme qui l'a remplacé pour quelques jours, histoire de finir notre champs de clémentines cette fois !
Une occasion pour lui de rencontrer Michel notre ami le fantail et de prendre quelques photos des champs.

Lire la suite...

Rugby, etc... (part 2)

Nous revoilà au pub local pour re-supporter nos couleurs. Le match se déroule cette fois à Wellington, la capitale. Beaucoup de nos camarades de camping francophones se sont tapé la nuit en bus pour aller au stade, mais on ne s'en sentait pas la force.
Le pub est lui beaucoup moinsse bondé que la semaine précédente, de nos amis et des gensses en général, du coup, je vais être obligée de VRAIMENT regarder le match, c'est moche.
Car oui, certains de nos amis de la packhouse ont tracé leur route, certains en Australie, d'autres en Indonésie et d'autres encore, juste au Sud de Kerikeri, à Whangarei pour voir un concert...
Du coup, l'ambiance était moins sympa et le match aussi.
La marseilleise était chantée par quelqu'un qui ne parle pas français et ça s'est bien entendu !!!
Les conditions climatiques à Wellington étaient atroces, d'où les nombreux ratés "oups, le ballon me glisse des mains..."
En tout cas, on a bien senti que les All Blacks étaient sur les dents suite à leur défaite la semaine passée.
On saluera la magnifique course du Français dont j'ignore le nom, mais il m'a épaté !!!
Le match se termine sur une victoire des All Blacks, mais on remporte tout de même la jolie coupe (on sait pas vraiment ce qu'elle représente mais bon, on l'a gagnée !!!!).

On est en règle !

Pour être en règle concernant son véhicule en Nouvelle-Zélande, il faut 2 choses :

  • Le Warranty of Fitness, une sorte de Controle technique


  • La Registration : qui se renouvelle tous les 6 mois. On paie pour l'immatriculation du véhicule (ou un truc du genre)


Lire la suite...

Rugby, etc... (part 1)

Eh oui, comme vous le savez certainement, samedi 13 juin était le jour du match de rugby France vs All Blacks qui se jouait à Dunedin (dans le Sud de l'île du Sud).

Lire la suite...

End of Season Party !

Comme je vous l'ai dit hier, la saison se termine bientôt à la packhouse, donc il faut fêter ça !
Une grosse soirée est organisée dans les locaux de l'usine, youpi !
Bon, premier point noir, la "soirée" est de 16h30 à 20h !!! Quoi, mais c'est pas une soirée, c'est un goûter !!!
Bon, de toute façon, on va continuer la soirée au pub alors c'est pas un problème !

Lire la suite...

A l'ombre des mandariniers...

Salut les amis !

Voici les dernières nouvelles.
On a appris récemment que, suite à la prolongation du quart de nuit, la saison allait se terminer plus tôt que prévue.
C'est à dire que la saison se termine normalement fin juin mais que cette année, ça devrait pas aller plus loin que le 7 juin.
Du coup, on est allés voir le manager du camping pour voir si il y avait d'autres possibilités de boulot en vue et effectivement, un job de picking de mandarine est disponible. Malheureusement, c'est à partir de vendredi (il me le dit le mercredi soir).
Du coup, je cogite toute la journée du jeudi pour savoir si je tente ma chance dans le picking de mandarines et je quitte la packhouse avant la fin, ou si je reste et on verra ce qui se présentera plus tard ?
Finalement, après avoir parlé à Kerry, je décide de tenter ma chance ailleurs, on verra bien.
Aujourd'hui, j'ai donc commencé à picker avec un autre Français, Guillaume.
A la base, Jérôme pouvait aussi prendre le job, mais comme il était malade, il a pas voulu tenter (c'est un job payé à la production donc mieux vaut être en forme...) et a préféré rester au chaud à la packhouse.
J'ai réussi à faire 2 bins pour mon premier jour, je ne suis pas mécontente, parce que ça veut dire que j'ai gagné autant qu'en restant à la packhouse !
Evidemment, c'est pas facile, ce sont des nouveaux gestes auxquels il faut que je m'habitue et le sac pèse assez lourd sur mes épaules, ce qui fait que j'ai assez mal au dos le soir (et surtout le lendemain !!!).
Mais il a fait beau toute la journée, c'était très agréable d'être à l'extérieur !!
On verra comment ça se passe pour la suite !

Escapade au Cap Reinga...

Lundi 1er juin est un jour férié en Nouvelle-Zélande car c'est l'anniversaire de la Reine d'Angleterre. Non, non, pas Elisabeth, mais Victoria, il fût un temps... Comme la Nouvelle-Zélande fait partie du Commonwealth, le 1er lundi de juin est un "bank holiday".
D'habitude, ça ne gêne pas vraiment nos patrons de nous faire bosser les week-ends ou jours fériés mais cette fois-ci, ils ont décidé de ne pas nous payer plus étant donné que la fin de saison approche, tant pis, on finira un jour plus tard !
Pour l'occasion, on décide de se casser avec Jérôme. On a besoin de prendre sérieusement l'air et de voir autre chose que cette charmante ville de Kerikeri, nos amis backpackers et ces chers kiwi(fruit)s et boîtes de conditionnement.

Lire la suite...

A l'usine !

Bonjour la compagnie !

Alors, avec ce petit billet, je voulais vous raconter un peu la packhouse, mais par où commencer ?
Mettons d'abord en scène les personnages !

Lire la suite...

En manque...

Comme vous le savez peut-être, Jérôme et moi-même sommes quelque peu tombé dans ce fléau des temps modernes que l'on peut appeler communément le "geekisme".
Or vous imaginez aisément quel est notre état de manque actuel en ce qui concerne séries, flims, et autres petits passe-temps internétique.
Nous devons bien l'avouer, il nous est très difficile de lâcher le clavier lorsque notre heure ou notre demi-heure hebdomadaires s'achève...
Egalement, l'heure du coucher venue, nous sommes tous les deux obligés de... j'ose à peine l'écrire... lire des livres. Je sais, c'est désolant... Malheureusement, avant notre départ, nous n'avons pas eu l'occasion de renflouer notre disque dur externe de ces petits plaisirs divins... Nous avons 1 seul échantillon de notre vie passée : Le spectacle de Florence Foresti (merci BeeGees Girl !), que nous n'avons pas encore regardé et que nous gardons au chaud pour le moment du pire désespoir (un peu comme la dernière cigarette sur une île déserte, quoi...).
Le comble du comble, c’est que nous ne pouvons même pas écouter de musique en voiture car notre autoradio est du genre capricieux et ne fonctionne pas souvent… Pour finir, nous voulions aller au cinéma local mais celui-ci a fermé ses portes la semaine dernière pour rénovation…
Bref, j'arrête de geindre comme un animal blessé que je suis (mon quart d'heure se termine, vous comprendrez).
Allumez un cierge, priez Faceb**k, faites un pèlerinage sur Y*utube, que Jack nous vienne en aide, qu’on nous raconte comment vous avez rencontré votre mère, mettez vos vêtements Scurbs pour opérer, évitez de croiser Dexter, à moins que vous ne soyez un héros.
Vous ne savez pas la chance que vous avez, pauvres pélerins…

La pluie et le beau temps !

Bonjour les amis,

Un petit billet qui comme son nom l'indique va parler de météo...
Pas que, mais un peu tout de même vu qu'on travaille quasiment toute la journée, il n'y a pas grand-chose d'autre à raconter.
Depuis samedi, nous ne travaillons plus que 10 heures par jour car les nightshifts commencent à 17h. On a presque le temps de voir le jour. Exactement assez pour voir le coucher du soleil; en fait !
C'est ensuite que s'abat sur nous un froid glacial, ça devient très difficile de se lever le matin (ça n'a jamais été facile pour aucun de nous deux cela dit...), d'autant plus qu'à 5h30 du matin, le soleil est encore loin de se lever et on a l'impression de dormir dans un frigo. D'ailleurs, on a tellement souffert pendant 2 jours qu'on a décidé d'investir dans une 2ème couette dimanche soir (à 10 dollars, c'était une affaire !).
Maintenant, on dort beaucoup mieux, c'est certain, malheureusement, c'est encore plus dur pour nous de sortir de SOUS les couettes car la différence de température est encore plus flagrante !!! Eh oui, jamais contents, on est français ou on l'est pas !
Pour terminer sur le sujet du jour, la semaine dernière, on a vécu notre record de pluie. On a halluciné, il a plu 5 jours d'affilée et pas du petit crachin breton, attention, le robinet était ouvert à fond !

Pour terminer sur une note plus terre à terre, on a touché nos premiers salaires et ça nous a fait très plaisir, on vit maintenant en dollars néo-zélandais !
Et voilà, à bientôt pour de nouvelles aventures météorologiques.

PS: Pour ceux qui veulent nous écrire ou nous envoyer des colis ou des cartes postales (sait-on jamais ?), voici notre adresse :
Hideaway Lodge
111 Wiroa Rd
Kerikeri, 0245
PO Box 330
New Zealand

- page 1 de 2